Les principales activités de l’année 2020 à MPY

Chers amis et adhérents,

Comme vous avez pu le constater, nos activités ont été sérieusement limitées en 2020 par la crise sanitaire. L’AG annuelle n’ayant pu se tenir au printemps, il me parait utile de vous présenter ici nos principales activités pendant cette année.

Seul l’atelier « un jardin résistant à la sécheresse » a pu se tenir le 14 mars dans « le jardin comestible » de l’association du PARC à Louesme. Les 10 participants ont apprécié les informations et explications données par l’intervenant Antoine Quélen, un des responsables du PARC.  

A partir d’avril, nous avons dû annuler les autres activités que nous avions prévues : l’AG à Avallon, la visite de Mailly-le-château, la randonnée à Moutiers-en-Puisaye pour les journées du patrimoine de pays et des moulins, la visite de maisons anciennes et contemporaines autour de Jouancy, l’exposition de photos pour la rencontre avec les amis de Mailly-le-château.

Nous tentons avec les responsables des Archives départementales de l’Yonne de maintenir l’atelier « faire la généalogie de sa maison » qui serait organisé en décembre comme chaque année. Nous vous tiendrons au courant de la réponse des Archives dès qu’elle nous parviendra.

Les visites des maisons des adhérents ont été maintenues. 10 nouveaux ont souhaité bénéficier de cet accompagnement et je me suis rendue sur place pour les aider à analyser leur bâti et à élaborer leur projet de réhabilitation. Ils se situent dans tout le département, du Morvan au Sénonnais et au Florentinois en passant par la Puisaye et l’Auxerrois. Le désir de campagne suscité par le confinement devrait favoriser l’arrivée de nouveaux candidats à une « bonne » restauration adaptée aux spécificités du bâti ancien.

A Joigny, le chantier de la maison du Pilori reprend avec la fin du confinement. La mairie a retenu notre suggestion de choisir André Drozd, architecte du patrimoine, comme maitre d’œuvre. Les 19 et 20 septembre, pour les journées du patrimoine, nous avons aidé à la réception de quelques 80 visiteurs, ce qui confirme l’intérêt du public pour ce bâtiment et sa réhabilitation.

Au département, le Préfet a accepté de renouveler nos participations au conseil d’administration du CAUE 89 et à la commission de la nature, des paysages et des sites en désignant comme membre de ces instances notre vice-présidente, Agnès Blancard.

Le Conseil d’administration s’est réuni en février et en juillet. Ses principales décisions :

– mise à l’étude d’un système de vidéo-conférence pour faciliter les réunions des administrateurs,

– préparation d’une réorganisation de l’association pour tenir compte des changements intervenus parmi les bénévoles et du désir de la présidente de prendre du champ.  

Les finances de l’association sont saines. Selon le compte d’exploitation 2019, les recettes ont été de 10.604,47 € dont 3.463€ de cotisations / dons, 1800€ de subventions et 4.316€ de ventes composées pour l’essentiel des paiements des participants à l’AG nationale de MPF.  Les dépenses ont été de 10.623,69€, dont 6.056,16€ pour l’accueil de l’AG nationale de MPF. Notre trésorerie a comblé le léger déficit.  

Voilà qui nous remet en mémoire l’activité à laquelle nous avons consacré beaucoup de notre temps en 2019 : l’accueil en mai de l’AG de Maisons Paysannes de France. Cette opération a été soutenue par le Conseil départemental qui a mis gratuitement à disposition l’auditorium du bâtiment « Le 89 » pendant les 2 jours de l’AG. La Région Bourgogne-Franche-Comté nous a alloué la subvention de 1.000€ que nous lui avons demandée. Une douzaine de bénévoles et d’adhérents ont participé à l’organisation nécessaire pour accueillir les quelques 150 congressistes qui ont pu ainsi apprécier les charmes d’Auxerre et de ses environs.

Un grand merci aux adhérents qui ont fait des dons à MPY. Et beaucoup de félicitations aux bénévoles et adhérents qui se sont mobilisés pour l’AG de MPF.

Pour l’année 2020/2021 : nous attendrons pour définir le programme d’activités que l’horizon soit éclairci tant en ce qui concerne la crise sanitaire que la réorganisation en cours de l’association. Ce délai vous laisse le temps de nous transmettre vos souhaits en matière d’activités : visites, ateliers pratiques, séminaires thématiques etc. Nous y répondrons dans la mesure de nos possibilités.

Et surtout : si vous avez un peu de temps et d’envie, devenez bénévoles. N’hésitez plus : sautez le pas et faites-nous connaitre votre candidature. Renouveler notre personnel et nos actions est la condition pour que notre association conserve les moyens de défendre le patrimoine bâti et naturel de notre département.

Bien cordialement.

Hélène Delorme, présidente


A Joigny : visite de la maison du Pilori ces 19 et 20 septembre 2020 – de 10h à 19h

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, et comme l’année dernière avec le concours de l’Office du Tourisme de la ville de Joigny, notre association sera présente à la Maison du Pilori à Joigny, place du Pilori (dans le centre ancien).

Ouverture exceptionnelle et visite commentée du chantier de la Maison du Pilori en cours de réhabilitation par la Ville accompagnée par l’expertise de notre association.

Ce sera un grand plaisir de vous rencontrer si vous libérez un peu de temps  le samedi 19 et le dimanche 20 septembre 2020 de 10h à 19h.

Fermée depuis 30 ans, la maison du Pilori avec ses carreaux polychromes et sa façade ornée de nombreuses sculptures est un des plus beaux exemples de maison à pan de bois caractéristique du centre ancien de Joigny.

Inscription obligatoire à l’Office du tourisme de Joigny

au 03 86 62 11 05.

Pour nous permettre d’organiser au mieux les groupes de 8 personnes maximum.

Un livre à lire : Le talisman de Maulnes

Le livre pour meubler agréablement et savamment votre été :

Philippe Hermet, Le talisman de Maulnes, La Gazette 89 Editions, 2020, 103 p. (collection Romans d’Yonne) – 9 €

Qui ne s’est interrogé en visitant le château de Maulnes sur ses origines, la signification de son architecture complexe, ses secrets ?

Qui il y a quelques 450 ans a conçu cette structure imprenable par sa position éminente et ses cinq façades dont les angles fuyants visent à traquer tout assaillant ? Pourquoi cet agencement intérieur mystérieux avec son enroulement autour d’un escalier hélicoïdal surmontant un puits et ses trois sources où se reflète le ciel par une lanterne de toit dont l’éclairage compense la rareté des ouvertures ?  

Philippe Hermet propose des réponses ingénieuses et imaginatives à ces questions pour la plupart non résolues

en combinant une solide connaissance du contexte historique et une fine analyse de la psychologie des constructeurs, Louise de Clermont-Tallard comtesse de Tonnerre, duchesse d’Uzès par son mariage avec Antoine de Crussol de 24 ans son cadet. 

Sans en dévoiler ses ressorts ni son aboutissement, on peut dire que l’intrigue se noue autour du ménage insolite formé par Louise et son jeune mari,

tant par leur écart d’âge que par la différence de leurs religions, Louise, confidente de la reine Catherine de Médicis, étant catholique et Antoine étant l’un des chefs de guerre des protestants du Languedoc. Mais les deux sont rapprochés par une estime réciproque et le même souci de ramener la paix entre les deux camps qui se déchirent dans une sauvage guerre de religion.

L’histoire commence quelques semaines après la nuit du 24 aout 1572 où le roi autorisa ses partisans à massacrer les protestants venus à Paris pour assister au mariage de Marguerite de Valois, sa sœur, avec Henri de Navarre.

Après avoir accompagné Louise et Antoine dans leur cahoteux voyage de Paris à Maulnes, nous partageons leur vie au château, entre chasses, fêtes et intrigues autour du « talisman » que la reine a confié à Louise pour qu’elle le mette à l’abri des ennemis de la famille royale et du pays.

On y apprend l’origine du château parfait que voulaient les époux, pourquoi ses plans ont disparu, quel est son secret et comment il a été conservé.

Le récit est passionnant, les explications proposées sont séduisantes et vraisemblables.

L’éditeur est icaunais. La Gazette 89 Editions, fondée en 2005 à Egriselles Le Bocage,

publie des ouvrages traitant de l’histoire et du patrimoine de l’Yonne dans deux collections, l’une de fictions historiques (Romans d’Yonne), l’autre d’études et d’essais. Vous pourrez vous faire une idée de la variété des titres en consultant son site : www.lagazette89.fr.

INFORMATION : NOUVELLE ADRESSE MAIL

Chers ami.e.s, abonné.e.s et adhérent.e.s,

Plusieurs d’entre vous se sont inquiétés de ne pas recevoir de réponse à leurs messages mails. Nous avons changé d’adresse mail. Si vous avez utilisé l’ancienne, les messages ne nous parviennent plus.

Notre nouvelle adresse mail est plus simple et parlante :

contact@mp89.org

Désolée de vous causer un peu de travail pour modifier votre carnet d’adresses.

Cordialement. Et à bientôt. Avec le déconfinement, nous allons pouvoir reprendre nos activités. Mais restez prudent tout de même.

Hélène Delorme

Annulation de notre assemblée générale du 16 mai 2020

Chers amis adhérents et autres abonnés,

Comme vous vous en doutez, nous sommes dans l’obligation d’annuler l’assemblée générale de notre association qui était prévue

à Avallon le samedi 16 mai prochain.

Nous le regrettons beaucoup car c’est un moment indispensable de rencontre, d’échanges pour faire le bilan de l’année écoulée et recenser les projets pour l’année à venir.

Merci à la mairie d’Avallon qui avait réservé un accueil sympathique

à notre manifestation en mettant à notre disposition une salle confortable. Nous lui adressons nos chaleureuses salutations et lui disons à bientôt car nous reviendrons dans ses murs.

Merci aussi à M. Bernard Léger, président de la Société d’Études d’Avallon, pour la visite de la ville qu’il nous avait préparé.

Une nouvelle date sera prévue pour tenir notre assemblée générale 2020. Nous vous en informerons dès que nous l’aurons fixée.

Avec les salutations cordiales du bureau.

H. Delorme

Le numéro 30 de La Lettre des Maisons Paysannes de l’Yonne

En fichier joint le dernier numéro de La Lettre de la délégation.

Pour la lire, cliquer sur le lien ci-dessous

http://mp89.org/wp-content/uploads/2020/03/Lettre30-web-1.pdf

Attention : le confinement ne nous permet pas de vous envoyer la version papier par la poste. Ce sera donc la seule version disponible pour le moment.

Pour les adhérents qui l’ont déjà reçue par mail, mille excuses pour le doublon.

En espérant que cette lecture agrémentera le confinement chez vous. Soyez prudent et sage jusqu’à nouvel ordre.

A très bientôt j’espère. Nous vous préviendrons de la suite dès que nous connaitrons les possibilités de reprise de nos activité.

Cordialement.
H. Delorme

Le samedi 14 mars : atelier pour rendre votre jardin résistant à la sécheresse

En partenariat avec l’équipe du P.A.R.C. nous vous proposons

un atelier pour apprendre à rendre votre jardin résistant à la sécheresse : choix des plantes, des techniques de culture, des méthodes d’entretien etc.

L’intervenant : Antoine Quelen

Lieu : le jardin comestible à Louesme

Pour y aller suivre la carte indiquée dans le lien ci-dessous :

https://goo.gl/maps/M8qQtx7TEg5vSZ7x6

Horaire :

Accueil : 8h30 (café, thé, viennoiseries)

Stage : 9h – 16h

A 12h : pique-nique sorti du sac – tournée offerte

Tenue de jardinage : gants, bottes, chapeau etc.

Participation : Individuelle : 25€ – couple : 40€

S’inscrire auprès de la déléguée Hélène Delorme

par mail : contact@mp89.org

par la poste : 1 rue Croix Saint-Germain 89130 Toucy

Dans les deux cas, merci d’envoyer par la poste un chèque avec la participation demandée.

Nous souhaitons que cet atelier réponde à vos préoccupations et vous attendons. Attention : n’attendez pas pour vous inscrire car le nombre de places est limité.

Un jardin résistant à la sécheresse : atelier le 14 mars 2020

Les étés sont de plus en plus chauds. Pour y adapter nos jardins, nous devons apprendre quelles plantes choisir et comment les cultiver. Pour créer et entretenir un jardin résistant à la sécheresse, nous vous proposons un atelier :

le samedi 14 mars 2020

en partenariat avec l’équipe du P.A.R.C. (Produire, s’Alimenter, se Réunir, Créer). L’intervenant sera Antoine Quélen.

Lieu : le jardin comestible à Louesme

Pour y aller suivre la carte indiquée dans le lien ci-dessous :

https://goo.gl/maps/M8qQtx7TEg5vSZ7x6

Horaire :

Accueil : 8h30 (café, thé, viennoiseries)

Stage : 9h – 16h

A 12h : pique-nique sorti du sac – tournée offerte

Tenue de jardinage : gants, bottes, chapeau etc.

Participation : Individuelle : 25€ – couple : 40€

S’inscrire auprès de la déléguée Hélène Delorme

par mail : contact&mp89@org

par la poste : 1 rue Croix Saint-Germain 89130 Toucy

Dans les deux cas, merci d’envoyer par la poste un chèque avec la participation demandée.

En souhaitant que cet atelier réponde à vos préoccupations, nous vous attendons. Attention : n’attendez pas pour vous inscrire car le nombre de places est limité.

Sauvons la forêt de Branches

Chers amis et adhérents,

Vous trouverez ci-joint la pétition préparée par le Collectif citoyen Sauvons la forêt de Branches dont 33 ha sont menacés par le projet d’agrandissement de l’aérodrome de Branches.

Ce projet semble si peu utile à tous que je vous appelle à signer la pétition. Vous pourrez aussi participer à l’enquête publique ouverte du 9 au 29 janvier 2020 par le Préfet de l’Yonne. Le dossier est consultable :

dans les communes concernées par le PSA.

Il pourra également être consulté sur le site Internet des services de l’État dans l’Yonne à l’adresse suivante :
http://www.yonne.gouv.fr/enquete-publique-PSA-aerodrome-Auxerre-Branches


Pendant le délai de l’enquête, les observations que soulève le projet pourront être :

  • soit consignées directement sur les registres déposés au siège de la Communauté d’Agglomération de l’Auxerrois et dans les mairies de Branches, Charbuy, Appoigny, Perrigny, aux heures d’ouvertures habituelles ;
  • soit adressées par courrier au commissaire enquêteur en mairie de Charbuy à l’adresse suivante : Monsieur le commissaire enquêteur – enquête publique aérodrome de Branches – 2 rue des écoles 89113 CHARBUY ;
  • soit transmises par voie électronique directement à partir du site de la préfecture ou sur le site dématérialisé à l’adresse
    suivante :https://www.registre-dematerialise.fr/1860
    ou à l’adresse mail suivante : enquete-publique-1860@registre-dematerialise.fr
  • soit formulées à M. Gérard FARRÉ-SÉGARRA, commissaire enquêteur, qui recevra les observations du public aux lieux et dates figurant sur le site de la préfecture.
  • Il est important que nous soyons nombreux à participer à cette enquête publique pour nous faire entendre. L’enquête est ouverte à tous, quel que soit son lieu de résidence. Aucune connaissance particulière n’est requise.
    Vous pourrez rappeler que ce projet irresponsable est:
  • dépourvu d’intérêt économique pour le département,
  • coûteux en finances publiques,
  • écologiquement catastrophique.
    Au-delà de l’enquête publique, il est important de se mobiliser pour sauver la forêt de Branches, de participer à la réunion publique prévue en janvier, de signer et faire signer la pétition.
    Vous pourrez consulter toutes les informations pratiques qui seront mises à jour sur les sites de :
  • « Sauvons la forêt de Branches »
    www .sauvonslaforetdebranches.fr
  • « Collectif citoyen pour la forêt de Branches »
    https://yonnelautre.fr/spip.php?rubrique2031

Pour le bureau, Hélène Delorme